samedi 18 février 2017

Kenzo, 21 mois



Après mon article où je parlais du décès de David, Amine, Oumar et Yanis, les médias ont récemment parlé de celui de Kenzo, 21 mois.
Je sais, mon blog prend une tournure « glauque » en ce moment mais c’est vraiment pour faire prendre conscience aux français que oui, il y a bien 2 enfants qui meurent chaque jour sous les coups de leurs parents en France, même si les médias n’en parlent pas toujours.


C’est aussi une volonté de faire prendre conscience aux français que 75% des cas de maltraitance ont lieu dans un contexte d’éducation ou de punition. Autrement dit, la plupart des cas de maltraitance commence par des tapes sur les mains, des fessées, des gifles.
Ca a bien été le cas de Kenzo dont il est question ici. Les violences commises à sont encontre ont été progressives, mois après mois, d’après les premiers éléments de l’enquête.
C’est important de le préciser car beaucoup de personnes ne voient pas le lien entre les fessées et la maltraitance. Le lien est que les maltraitances commencent par une fessée. Vous allez me dire « Tous les parents qui donnent une fessée ne deviennent pas maltraitants. Ces familles sont des cas sociaux. Nous, on sait s’arrêter avant d'aller trop loin. »
Mais « trop loin », ça veut dire quoi ? Quelle est la frontière entre les VEO qui sont encore autorisées (mais pas légale pour autant, conformément à l’article 222-13 du Code pénal, j'en ai déjà parlé ici) et la maltraitance qui est bien illégale et non autorisée ?
La frontière est subjective. A partir de combien de fessées par mois ou par semaine on ne parle plus de VEO mais de maltraitance ? A partir de quel âge on ne parle plus de maltraitance pour des coups donnés aux enfants mais de VEO ?
La frontière entre les deux n’est mentionnée dans aucun texte de loi.

Si on considère la gifle, pour certains, il s’agit de maltraitance car ça touche le visage de l’enfant, ils trouvent ce geste vraiment horrible. Pour d’autres, il s’agit d’une VEO au même titre que la fessée. Pour d’autres, ce n’est ni une violence ni une maltraitance mais une façon normale d’éduquer ses enfants. Ca dépend de la façon dont on a été élevé et du travail qu’on a fait sur soi, du recul qu’on a pris par rapport à notre enfance. Donc les avis selon qu’il s’agit d’un acte banal, d’une violence ou d’une maltraitance dépendent vraiment de chacun.
Pour les coups répétés, les coups de pieds, les coups de poings, les coups de ceinture… c’est pareil ! Pour la plupart d’entre nous, il s’agit de maltraitance car nous n’avons pas été éduqués ainsi, mais pour ceux qui ont connus ça enfant, il s’agit (pour beaucoup, pas pour tous) d’une façon normale d’éduquer son enfant puisque c’est ainsi qu’ils ont été traités par leurs parents !

En Suède où les châtiments corporels sont interdits depuis 38 ans, cette frontière entre VEO et maltraitance n’existe plus. Un coup, même sur la main est considéré comme une maltraitance. Ca peut paraître exagéré, moi, ça me parait normal. Il faut bien comprendre que les châtiments corporels sont interdits depuis si longtemps que les parents actuels ont été éduqués sans aucune violence, donc ça leur parait normal d’éduquer leurs enfants sans violence et ça les choque de voir un enfant se faire frapper par son parent.
On voit bien dans les extraits de "Même qu'on naît imbattables" que Marion Cuerq a mis à notre disposition, les enfants là bas ne savent pas ce qu’est une gifle.


Il est important de parler de toutes ces morts d'enfants car les pays qui ont voté une loi interdisant les châtiments corporels sur les enfants ont vu le taux de maltraitance et de décès d’enfant baisser.

Il est important d’en parler car le 22 décembre dernier, les députés de l’Assemblée Nationale avaient voté cet article dans le projet de loi « Egalité et citoyenneté » mais les sénateurs du groupe « les républicains » n’ont rien trouvé de mieux à faire que de saisir le Conseil Constitutionnel pour le faire censurer ! Les 2 enfants qui meurent chaque jour sous les coups de leurs parents en France n’ont visiblement aucune valeur à leurs yeux !

Pour rappel, voici le lien vers la pétition de Catherine Gueguen et l'OVEO" et "STOP VEO" pour rétablir cet article dans notre code civil.
Il n’est pas normal qu’il n’y ait que 10 000 signatures ! Hier, je vous parlais de la Lituanie qui vient d'être le 52ème pays abolitionniste des châtiments corporels. Les habitants de ce pays ont récemment été choqués par le décès d’un enfant de 4 ans sous les coups de ses parents. La pétition mise en ligne pour faire voter la loi pour interdire les châtiments corporels a été signée par 30 000 personnes en un mois !!! 30 000 personnes pour un pays qui compte 3 millions d’habitants !!! En France, proportionnellement, notre pétition aurait donc dû être signée par 660 000 personnes ! On en est loin !

Je continuerai à parler sur mon blog des enfants dont la mort sera médiatisée. Si vous en avez marre de cette actualité, signez cette pétition et partagez-là ! Il est vraiment urgent que notre pays ait cette loi pour protéger les enfants des coups de leurs parents !