mercredi 8 février 2017

David, Amine, Oumar, Yanis...



Vous avez remarqué comme depuis le début de l’année les médias se mettent de plus en plus à parler des enfants qui meurent sous les coups ou sous les punitions de leurs parents ?
On est loin d’entendre parler des 2 enfants qui meurent chaque jour, mais il y a du progrès.

David, 8 ans, est mort des suites d’une punition ! Alors qu’il est diabétique, il a mangé un paquet de bonbons. Ces parents ont voulu le punir en lui ligotant les pieds et les mains et en le plongeant dans la baignoire. Ben, oui, tout le monde ne sait pas qu’on n’est pas constitué comme les poissons !!! Ces parents ont séché les cours de biologie quand ils étaient plus jeunes et David en a fait les frais lors d’une punition !

Amine, 1 an, est mort peut être du syndrome du bébé secoué et était régulièrement frappé.

Oumar, 15 ans, est mort, des coups de ceinture qu’il a reçu. «L'autopsie confirme que les coups reçus, plusieurs dizaines, sont la cause du décès, le phénomène de reflux sanguin des organes vitaux ayant entraîné un arrêt cardiaque», a-t-on précisé au parquet. Si un ado de 15 ans peut mourir dans ces conditions suite à des coups de ceinture, je me demande si ce n’est pas possible aussi chez des enfants plus jeunes qui reçoivent des fessées ou des gifles…

Yanis, 5 ans, est mort des suites d’un traumatisme crânien dû à des violences volontaires. Il a fait un malaise suite à une punition qui consistait à courir pendant plusieurs en culotte en pleine nuit !!! Punition infligée parce qu’il avait fait pipi au lit !!!

Ce qu’on peut noter dans ces cas, c’est que les parents méconnaissent vraiment le développement des enfants !
C’est normal qu’un enfant mange des bonbons à sa portée !
C’est normal d’avoir encore des problèmes d’incontinence à 5 ans la nuit.
C’est dangereux de secouer un bébé !
C’est dangereux de frapper un enfant ou un adolescent !

Le problème est qu’en France, il n’y a pas de campagnes d’informations sur le développement des enfants !

Le problème est qu’en France, il n’y a pas de campagnes d’informations sur les risques des VEO sur le développement des enfants ! Il y en a sur le syndrome du bébé secoué mais il faut croire que ce n’est pas encore suffisant.

Le problème est qu’en France, on a tellement la hantise d’avoir un « enfant-roi », que certains parents sont vraiment prêts à tout pour que leur enfant leur obéisse enfin ! C’est sur qu’en le tuant, il ne risque plus de désobéir !

Le problème est qu’en France, la loi qui interdit les violences physiques est pénale et les peines encourues sont trop importantes pour s’appliquer aux parents qui usent de VEO sur leurs enfants. Donc les parents punissent, frappent leurs enfants, sans se rendre compte que parfois, ils vont trop loin et que les VEO se sont transformées en maltraitance ! Selon Muriel Salmona, 75% des maltraitances sont commises dans un contexte de punitions ! On en a la preuve ici !

Je vous invite vraiment très fortement à suivre le MOOC sur la maltraitance et les violences éducatives dont j’ai déjà parlé ici. C’EST GRATUIT. Et franchement, tout le monde, qu’il soit parent ou non, devrait y participer, ça devrait être obligatoire.

Je vous rappelle aussi la pétition de Catherine Gueguen et les associations « Stop Veo, enfance sans violences » et l’OVEO pour que l’article interdisant aux parents le recours aux traitements cruels, dégradants et  humiliants et le recours aux violences corporelles soit restitué dans le Code civil. Je pense très sincèrement que nous sommes plus de 8500 en France à vouloir cet article et à en avoir marre de cette actualité donc partagez autour de vous.

Je vous invite également à lire l’article sur le même thème du blog « STOP VEO, enfance sans violences » : http://stop-veo.fr/ils-sappelaient-david-amine-oumar-yanis/