samedi 12 décembre 2015

Le syndrome du biscuit brisé ou comprendre les réactions excessives des enfants





Je partage ici un extrait du livre de Catherine Dumonteil-Kremer Elever son enfant autrement (nouvelle édition) où elle parle du fameux syndrome du biscuit cassé pour nous aider à comprendre les réactions des enfants qui nous paraissent excessives :
"Le syndrome du biscuit brisé est un exemple de frustrations incomprises des parents.
Votre bambin a passé une journée exécrable à la crèche, ou bien il a été malmené par un autre enfant au jardin public de votre quartier, il a eu toutes sortes de sensations désagréables, et tout à coup il se rend compte que le biscuit que vous lui tendez est cassé en deux. Il entre en crise de rage. Il évacue tout le paquet de tensions qu'il a accumulé. C'est un travail vraiment important. Les petits utilisent également le "caprice" comme passerelle vers une décharge émotionnelle, vous vous en rendrez compte quand, vraisemblablement, vous ne pouvez apporter aucune réponse satisfaisante à leur demande, ils cherchent non pas une fessée comme on l'entend souvent mais une occasion d'évacuer des tensions. En déchargeant leurs émotions, les enfants se libèrent des blocages qui les entravent. Ils seront ensuite prêts à retrouver leurs tendances naturelles qui sont d'être aimants, coopératifs et heureux de vivre. Soyez confiants dans le fait que si votre enfant est en proie à des émotions difficiles, il a TOUJOURS de très bonnes raisons, même si vous les ignorez ; il faudra lui donner du soutien, autrement dit l'écouter.

Quelques suggestions pour écouter votre enfant :
- "Il ne m'écoute jamais" c'est une réflexion que les parents se font régulièrement, renversez donc la vapeur et écoutez-le.
- Mettez-vous à sa hauteur afin que votre regard soutienne le sien.
- Jugements, conseils et reproches affectent durablement la relation avec votre petit et entraînent une forte résistance de sa part : respectez ses paroles, ou son langage corporel.
- Laissez-le s'exprimer jusqu'au bout.
- Ne le raisonnez pas, cela revient à de la manipulation, partagez plutôt vos sentiments après avoir accueilli les siens.
- Prenez-le au sérieux. Attendez le meilleur de sa part.
- Trouvez une solution créative ensemble !"

Pour aller plus loin, voici quelques livres de Catherine Dumonteil Kremer :
Elever son enfant autrement (nouvelle édition)
Poser des limites à son enfant et le respecter
Une nouvelle autorité sans punition ni fessée